Le jeu du bon comportement : mars 2018 et après ?

Le numéro 390 (mars 2018) de VSA – L’info parle de notre école 🙂

Vous trouverez à la page 12 l’article sur le « jeu du bon comportement » qui a commencé il y a 3 ans dans notre école.

C’est l’occasion pour nous de féliciter la directrice qui s’est portée volontaire pour que notre école soit le premier pilote en France, ainsi que les enseignantes qui ont accepté et relevé le défi.

Nous considérons que c’est une chance pour nos enfants, pour de meilleures conditions d’apprentissage et une estime de soi renforcée. De plus d’après les études, ce programme conduit à une baisse statistique des addictions à l’adolescence.

 

L’article fait un bilan, mais que sera l’avenir ?

L’an prochain plusieurs enseignantes qui ont été formées vont quitter l’école. Si leurs remplaçants ne sont pas formés à leur tour, cette belle réussite se restreindra à quelques classes, et en quelques années notre école aura perdu tout le bénéfice de ce programme.

Nous sommes en relation avec l’inspection d’académie qui est sensible au problème, nous donne des pistes pour un accompagnement des nouveaux enseignants, mais aucune garantie. Si cela ne se concrétise pas, les associations de parents d’élèves pourraient être amenées à vous solliciter pour une pétition.

 


Pour aller plus loin

Une courte vidéo

Pour tenter d’imaginer la classe de votre enfant depuis cette expérience, vous pouvez regarder cette courte vidéo : Témoignages d’enseignants utilisant le GBG

Une mine d’informations

Si vous voulez avoir une description plus détaillée du « jeu du bon comportement » et un bilan des 2 premières années (suite à ce succès, 2 autres écoles du département en ont bénéficié l’année suivante), vous trouverez le rapport du Groupe de Recherche sur la Vulnérabilité Sociale qui préside à tous les pilotes et en assure le suivi scientifique.

2 réponses sur “Le jeu du bon comportement : mars 2018 et après ?”

    1. Je vous remercie pour vos encouragements réguliers. Mine de rien ça fait du bien 🙂
      Vous parlez des années à venir, l’an prochain sera une année charnière avec le départ de 2 maîtresses et de la directrice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *