FAQ cantine

Quelques questions qui reviennent régulièrement au sujet de la cantine… et des réponses.

Pourquoi n’a-t-on pas une cantine 100% bio ? Avec plus de produits locaux ?

Actuellement, les cantines à Valbonne proposent 40% de produits bio (50% avec le pain), conformément au contrat passé avec elior, le prestataire extérieur qui fournit les repas. Le passage de 20% à 40% bio a représenté un surcoût de 90.000€ pour la municipalité, non répercuté sur les familles. Elle ne peut pas faire plus.

Privilégier les producteurs locaux serait possible avec le domaine de Péïjan, chantier d’insertion en maraîchage bio. Mais la cantine centrale d’elior étant à Draguignan, cela impliquerait un aller-retour aux produits, ce qui perd son intérêt.

Cela pourrait néanmoins évoluer (cf. question sur la régie de restauration).

Pourquoi ne sert-on pas plus de repas végétariens ?

Actuellement, la cantine scolaire passe par un prestataire extérieur, elior. Les repas servis sont encadrés par la réglementation, qui recommande une quantité minimum de viande et poisson sur la base de 20 repas successifs (cf. Fiche nutrition en milieu scolaire). Conformément à son contrat (qui se termine en août 2019), elior propose ainsi 2 menus végétariens par mois.

La mairie est cependant assez favorable à l’augmentation des menus végétariens. Cela pourrait se faire, selon l’évolution de la cantine, aux conditions suivantes :
1) Poursuite avec un prestataire extérieur : il faudrait l’intégrer au nouveau cahier des charges et que ce soit validé par le service juridique du prestataire.
2) Passage en régie municipale : la mairie pourrait décider de proposer plus de menus végétariens.

Cela rejoint la campagne de Greenpeace Deux fois trop de viande à la cantine, soutenue par la Fcpe.

Pourquoi les repas ne sont-ils pas cuisinés sur place ?

Actuellement, les repas sont fournis par un prestataire extérieur, elior, qui les prépare dans sa cuisine centrale à Draguignan. Ils sont réchauffés sur place dans les écoles. Cela induit des contraintes : viandes en sauce, pas de cuisson minute, pas de frites… Le contrat avec elior se termine en fin août 2019.

La mairie envisage d’évoluer vers une régie de restauration, avec des objectifs de développement durable (réduire le transport, l’énergie, les emballages…) et de goût (aliments préparés sur place). Cela implique cependant une augmentation du coût du repas et du coût pour la collectivité.

Plus d’infos dans le retour de la commission du 25/09/2018.

Pourquoi les enfants de grande section maternelle n’ont-ils pas droit à tous les plats quand ils mangent au self de l’élémentaire ?

Les quantités servies diffèrent entre maternelles et élémentaires (selon les besoins moyens des enfants) : les élémentaires ont 5 composantes (entrée, viande/poisson, légume, fromage dessert), mais les maternelles n’en ont que 4 (même repas, avec l’entrée, le fromage ou le dessert en moins).

La 5ème composante, non proposée aux maternelles, est souvent un dessert « plaisir » comme la mousse au chocolat. Pour l’équilibre nutritionnel du repas, il est en effet plus facile de supprimer ce dessert, plutôt que l’entrée ou le fromage. Le retour des maternelles, qui trouvent un peu difficile de voir le dessert leur passer sous le nez, a été remonté à la mairie…

Pourquoi la viande est-elle froide ?

Au menu de la cantine figure le rôti de bœuf froid (rostbeef), en particulier l’été. Il peut être nappé de sauce chaude, mais il est prévu qu’il soit servi froid, ce qui surprend souvent les enfants mais participe à leur éducation.